Tous les fumeurs qui souhaitent arrêter se sont au moins une fois posés la question de la meilleure façon de procéder au sevrage. S’il est souvent recommandé de se faire accompagner par un professionnel ou un proche, il est aussi bien possible d’y arriver tout seul. Bien qu’il soit difficile d’affirmer laquelle des approches est la plus efficace, notez que chacune d’elles présente des points forts et des faiblesses. Voici les avantages et inconvénients des deux options de sevrage !

Sevrage tabagique en solitaire : selon ses habitudes de consommation

Si de nombreux fumeurs décident de décrocher sans aide, il s’agit d’une approche qui peut être très difficile.

Avantages d’arrêter de fumer sans aide

Le principal avantage de pratiquer le sevrage tabagique sans aide est l’autonomie.

En effet, le sujet y va à son rythme et sans aucun engagement envers autrui que lui-même. C’est une approche qui convient aux fumeurs peu dépendants à la nicotine, mais elle demande beaucoup de volonté pour y arriver. Même si ceux-ci entreprennent d’y aller en solitaire, ils ne sont pas tout à fait seuls puisqu’ils peuvent bénéficier d’un accompagnement téléphonique (le 3989) avec Tabac Info Service.

Par ailleurs, en téléchargeant l’application mobile Tabac Info Service, les candidats au sevrage sans aide ont la possibilité de profiter d’une assistance personnalisée. Aussi, avec les blogs et autres sites dédiés au sevrage, les patients pourraient découvrir différentes façons d’atteindre leur objectif comme l’utilisation de substituts nicotiniques.

Inconvénients du sevrage tabagique en solitaire

Bien que ce soit possible d’arrêter de fumer seul, c’est une démarche qui peut être difficile à mettre en place. De plus, pour que ce sevrage en solitaire fonctionne, il faut que le patient se prépare lui-même à arrêter. Cela demande que le principal concerné ait une vraie connaissance de lui-même et de l’histoire de son tabagisme. Il devra également déterminer seul son degré d’addiction, afin de choisir la méthode qui lui convient le mieux puisque chaque fumeur présente ses particularités.

D’un autre côté, pendant la phase du sevrage, divers symptômes peuvent apparaître. Selon les patients, ces “effets” peuvent partir de la simple prise de poids à l’anxiété ou à l’irritabilité. Un patient qui décide d’y aller seul pourrait avoir du mal à gérer ces états dépressifs. C’est généralement pour ces raisons que le risque de rechute est plus élevé chez ce type de fumeurs.

Sevrage tabagique avec accompagnement professionnel : un chemin salutaire

Que vous soyez un gros fumeur ou que vous grilliez seulement quelques cigarettes par jour, un suivi personnalisé médicalisé est possible.

Avantages du sevrage accompagné

Hormis l’accompagnement personnalisé, le patient trouvera auprès d’un professionnel de la santé le moyen de maintenir sa motivation dans la durée. Qu’il s’agisse de changer ses habitudes ou de surmonter ses peurs, le candidat à l’arrêt du tabac pourra compter sur un véritable encadrement.

De plus, grâce à des tests d’évaluation de dépendances et de psyché, celui-ci trouvera la méthode de sevrage la plus adaptée à son profil de fumeur. Avec le suivi médicalisé, c’est 70 % de plus de réussir le programme de sevrage.

Inconvénients du suivi médicalisé

Il n’existe aucun inconvénient connu au fait de se faire aider pour décrocher. Bien sûr, consulter un tabacologue peut être payant.

Toutefois, avec l’ordonnance d’un professionnel, votre traitement (substituts nicotiniques, varénicline, etc.) sera remboursé à une certaine hauteur dans le cadre d’un forfait annuel par l’assurance-maladie.